Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

SanSebastian


 

Blogging from San Sebastian September 17-25, 2021

Coverage Recap of 61st edition. Photo gallery 2013 Recap of 63rd edition, video I Recap of 64th edition, video I Recap of 65th edition, video / Recap of 66th edition https://youtu.be/QaoU9ZXi4Rg /Recap of 68th edition, video https://youtu.be/fktYpcd5wMc


 


feed

Interview de Bertrand Bonello, par Cécile Rittweger.

 

0
false

21

18 pt
18 pt
0
0

false
false
false

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:12.0pt;
font-family:"Times New Roman";
mso-ascii-font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family:"Times New Roman";
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Cambria;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:"Times New Roman";
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

TIRESIA
est le film que Bertrand Bonello vient présenter dans la section
THE CUTTING EDGE OF
FRENCH CINEMA
. Ayant fait l’entretien
avant la projection du film, je poserai des questions plus globales….

 

J’avais rencontré
Bertrand Bonello à Cannes en 2008, lorsqu’il avait présenté son dernier film,
De la guerre, à la Semaine de la Critique. On s’était croisé au Jimmy’s (où j’avais
pu rentrer et lui pas, allez savoir pourquoi…)  puis au baron où il était en compagnie de Clothilde Hesme.

 

Je le revois à San
Sebastian, dans l’hôtel Maria Cristina, avec une petite mine. Un rhume qui s’éternise…
Au début de l’interview je le sens un peu crispé, mais, étrangement, lorsque ma
caméra s’éteint et que je décide de poursuivre par écrit, cela semble le
soulager. C’est vrai que montrer son image quand on n’est pas en forme a
quelque chose de peu gratifiant…

 

L’entretien s’est donc
vite dégelé et a pris des airs de conversation. Ce qui suit n’en est pas une
retranscription littérale mais un compte-rendu aménagé…

 

 

CR : Etant donné
que vous vous êtes avant tout adonné à la musique, j’imaginais que vous pouviez
envisager la création d’un film selon un processus similaire à celui de la composition
musicale.

 

BB : La musique se
crée dans l’espace et le cinéma dans le temps. Bien sûr, dans l écriture de scénario,
ainsi que dans le montage, il est question de rythme, mais le processus global
de fabrication d’un film s inscrit dans la durée, comme pour l architecture: on
fait un plan, puis on établit un budget, ensuite on construit, et le travail se
boucle avec les finitions. Chaque étape annule la précédente, le retour en arrière
est impossible. L’objet film se transforme à chaque étape.

 

CR : Le réalisateur
est donc moins libre que le compositeur?

 

BB : Il est en tout
cas, comme tout artiste, plus libre que dans la vie réelle. Moi en tout cas je
me donne la liberté de créer un espace où je peux débrider mon imagination et
abolir les limites du réel (comme dans LE royaume du film De la guerre), mais
les contraintes viennent de l extérieur: c’est en amont qu’on empêche la liberté
de penser. Pour qu’un film voit le jour, et donc pour satisfaire les
financeurs, il faut  se plier un
minimum au système de pensée dominant. Moi je me bats contre ça.

 

CR : Vous considérez
vous donc comme élitiste?

 

BB : Pas vraiment,
dans le sens où mes films ne demandent pas au spectateur de fournir un effort
intellectuel mais au contraire de s'abandonner, de lâcher prise. En général,
les spectateurs qui n’ont pas aime mon film sont ceux qui ont justement fourni
un effort.

 

CR : Le plaisir du
spectateur ne s’obtient donc pas dans l effort. Toutefois il n est pas immédiat.
Comme dans De la guerre où le personnage est en quête de plaisir, vous pensez
que le spectateur doit rechercher son plaisir plutôt que de se faire imposer un
plaisir immédiat?

 

BB : Oui, notre
société pousse à des plaisirs immédiats qui endorment et abrutissent les gens.
Moi je parle d'un plaisir autre, vertical, qui élève. Par exemple l’ennui peut
contribuer au plaisir, il permet l action et la création.

 

CR : Dans De la
guerre, vous placez d’ailleurs le plaisir au cœur du combat qui est mené dans
le Royaume (dont le reine est jouée par Asia Argento). Pensez-vous que la quête
du plaisir doit passer forcément par une retraite dans une secte?

 

BB : Je n’aime pas
coller le mot “secte” au Royaume, car c’est un lieu que j’ai imaginé et qui se
veut hors du réel. Le mot “secte” renvoie à un jugement moral, or je ne veux
pas me positionner idéologiquement et je ne cherche pas non plus à impliquer le
spectateur moralement. Et puis, pour mon personnage, il ne s’agit que d’un
passage. Rien de définitif.

 

CR : Votre
personnage, vous l’avez dit, est un peu votre double. Pourquoi avoir choisi
Mathieu Amalric?

 

BB : C’est avant
tout une longue histoire d’amitié. Lui-même m’avait demandé au début de sa
carrière de réalisateur d’interpréter son double. Je ne l’avais pas fait, mais
lui a accepté! Et puis, comme il ne se revendique pas comme un acteur, je
trouve son approche du personnage beaucoup plus juste.

 

CR : Vous n’êtes
apparemment pas le seul à penser ça: Amalric se retrouve dans quasi tous les
films présentés dans la rétrospective du cinéma français! Et votre prochain
film, de quoi parlera-t-il?

 

BB : Je viens d’achever
le scénario. L histoire se déroule au début du 20ème siècle et met en scène la
vie dans les maisons closes.

 

CR : Encore le
plaisir et encore l’isolement dans un « royaume »? Qui sera cette
fois-ci la reine ?

 

A suivre….

 

 

 

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview for Roger Corman documentary The Pope of Pop Cinema

With Roger Corman, Myriam Brough and Bertrand Tessier

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director

 

Interview Red Carpet King Richard Will SMITH

 

Filmfestivals.com dailies live coverage from

> Live from India 
> Live from LA
Beyond Borders
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian

> AFM
> Tallinn Black Nights 
> Red Sea International Film Festival

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin / EFM 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest 
Cannes / Marche du Film 

 

 

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

 

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About SanSebastian

Barreda de Biurrun Inés

Blogging from the 69th San Sebastian Film Festival
Reporting by Inés Barreda de Biurrun and Bruno Chatelin.

Visit the photo gallery
Watch the Picass
a 61st Photo Gallery

60th Photo Gallery

59th Photo Gallery

58th Photo Gallery

57th Photo Gallery

56th Photo Gallery

55th Photo Gallery

 

Stay tuned for our video coverage.


san sebastian

Spain



View my profile
Send me a message
gersbach.net