Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

Le programme complet de Viva il cinema ! De Rome à Paris

LE PROGRAMME



LUNDI 6 DÉCEMBRE

À 11h à L'Institut Culturel Italien / Conférence d'ouverture

« Acheteurs -vendeurs quelle diffusion pour le cinéma italien en France ?

Quel avenir pour les coproductions cinématographiques entre la France et l'Italie ?»

Animée par Jean Gili, critique cinématographique avec les interventions de :

Nicola Borrelli (Directeur général pour le cinéma) FrancescoGesualdi (Président de la Fondation R. Rossellini), Marcello Foti, (Directeur général du Centro Sperimentale) Piera Detassis,(Directrice artistique du Festival de Rome), Laura Delli Colli ( Présidente du Syndicat national des journalistes cinématographiques italiens), Francesco Martinotti (Atelier Farnèse et directeur du Festival du cinéma français de Florence), Rossana Rummo,(Directrice générale du Centre Culturel italien), Roberto Di Girolamo (Filmexport group), membre de l'UNEFA, Frédéric Béreyziat directeur des affaires européennes et internationales du CNC.

Et en présence des vendeurs Jozef Nuyts Intramovies (UNEFA), Sesto Cifola pour RAI Trade ; des réalisateurs Maria Sole Tognazzi, Massimo Natale, Rocco Mortelliti, Claudio Fragasso et Luca Miniero réalisateur de Bienvenue au Sud inspiré de Bienvenue chez les ch'tis de Dany Boon ; des actrices Alessandra Mortelliti, Paola Ghigo, Franca Bettoja (mère de Maria Sole Tognazzi), la compositrice Paola Ghigo et de la productrice Valentina Di Palma.

À 20h au CNC / projection de Roma città aperta de Roberto Rossellini (1945), version restaurée par le Centro Sperimentale di Cinematografia et la Cineteca Nazionale de Rome.

En version originale sous titrée. Projection sur invitation.

Pour commémorer les 100 ans de la naissance de Roberto Rossellini, la Cinéthèque nationale a fait restaurer le film" Roma città aperta". Après avoir examiné le matériel conservé dans les archives de la Cinéthèque nationale, la décision a été prise de soumettre le négatif nitré d'origine, très endommagé, à des interventions de réparation et de nettoyage manuel. Tous les défauts qui n'avaient pas pu être éliminés lors du traitement photochimique (déchirures, pointillés, rayures, taches) ont été corrigés en digital photogramme par photogramme. L'analyse du négatif a mis en évidence la présence de nombreux film stock (Ferrania Pancro, Agfa Superpan, Agfa Ultrarapid) dont des morceaux de contretype sans codes. On sait de source historique que la pénurie de pellicule de film était telle à l'époque que Rossellini avait était contraint d'utiliser du matériel de différente provenance. Parallèlement on a procédé au vidage en digital et à la restauration de la colonne sonore. Après avoir transféré à nouveau les images sur le film on a ainsi obtenu des matrices préservées à partir desquelles on pourra tirer de nouvelles copies. Cette restauration a été réalisée dans les laboratoires de Cinecittà Studios Spa. 5

Synopsis 1944. Rome est déclarée « ville ouverte ». Le chef d'un réseau de résistance communiste, l'ingénieur Manfredi, traqué par la Gestapo, se cache chez un imprimeur, Francesco, bientôt marié à Pina (Anna Magnani) qui le fait rentrer en contact avec Don Pietro, le curé de la paroisse catholique, résistant lui aussi.... Réalisation : Roberto Rossellini Scénario : Sergio Amidei, Federico Fellini et Roberto Rossellini Production : Exelsa Film, Contesse Carla Politi, Aldao Venturini Photographie : Ubaldo Arata Musique : Renzo Rossellini Noir et blanc, son monophonique Durée : 100 mn
Distribution Anna Magnani : Pina, Aldo Fabrizi : don Pietro Pellegrini, Vito Annicchiarico : Marcello Marcello Pagliero : Luigi Ferraris, alias Giorgio Manfredi, Maria Michi : Marina Mari Harry Feist : Fritz Bergmann, Francesco Grandjacquet : Francesco, Giovanna Galletti : Ingrid, Nando Bruno : Agostino, alias Purgatorio, Turi Pandolfini : le grand-père, Eduardo Passarelli : brigadier, Amalia Pellegrini : Nannina, Carla Rovere : Lauretta, Carlo Sindici : l'interrogateur, Alberto Tavazzi : prêtre confesseur, Akos Tolnay : déserteur autrichien Joop van Hulsen : cap. Hartmann MARDI 7- MERCREDI 8 - JEUDI 9 DÉCEMBRE

De 14h à 23h au Cinéma Le Balzac / Projections en avant-première de films italiens sélectionnés dans le cadre de l'édition 2010 du Festival international du film de Rome en version originale sous titrée. Projections sur invitation.

Mardi 7 Décembre / Salle 3
14:30 Ritratto Di Mio Padre, Portrait de mon père de Maria Sole Tognazzi, 87ʼ
16 :30 LʼEstate Di Martino, L'été de Martin de Massimo Natale, 82ʼ
18:30 Le Ultime 56 Ore, Les 56 dernières heures de Claudio Fragasso, 107ʼ
20:45 Io Sono Con Te, Je suis avec toi de Guido Chiesa, 103ʼ

Mercredi 8 décembre Salle 2
14:30 LʼEstate Di Martino, L'été de Martin de Massimo Natale, 82ʼ
16:30 Io Sono Con Te, Je suis avec toi de Guido Chiesa, 103ʼ
18:30 La Scomparsa Di Patò, La Disparition De Pato de Rocco Mortelliti, 105ʼ 20:45 Il Padre E Lo Straniero, Le père et l'étranger de Ricky Tognazzi, 110ʼ

Jeudi 9 décembre Salle 2
14 :30 Il Padre E Lo Straniero, Le père et l'étranger de Ricky Tognazzi, 110ʼ
16:50 La Scomparsa Di Patò, La Disparition De Pato de Rocco Mortelliti, 105ʼ 19:00 Niente Paura, Sans peur, de Piergiorgio Gay, 90ʼ
21:00 20 Sigarette, 20 cigarettes de Aureliano Amadei, 94ʼ PRÉSE

Ritratto Di Mio Padre / Portrait de mon père, de Maria Sole Tognazzi, 87ʼ

Note de la réalisatrice « Je considère ce portrait de mon père comme mon troisième long métrage. C'est à partir de films en Super 8 tournés par mon père et ses amis que j'ai construit mon film. J'ai revu tous ses films, feuilleté des albums de presse, des livres de cuisine. Je voulais (re)connaître un homme qui était mon père mais avec qui je n'ai pas eu le temps de vivre. Je voulais le dépeindre avec ses qualités et ses défauts. Un Tognazzi plus secret, un Tognazzi inédit. Un cinéma lointain mais actuel. Une Italie différente. Cet hommage, à 20 ans de sa disparition, est la seule possibilité que j'avais pour parler encore de lui et lui dire Merci. »

Synopsis

L'idée de faire un documentaire sur Ugo Tognazzi provient du désir de raconter, à 20 ans de sa disparition, la vie, les amours, les passions, les succès et les déceptions de ce grand acteur mais aussi d'en dévoiler pour la première fois les faces cachées, les secrets non révélés. Ugo Tognazzi était provocateur, railleur, indolent et blagueur: il aimait la vie et ses plaisirs mais il savait aussi être tenace, courageux et combattif. Il se présentait toujours pour ce qu'il était sans alléguer des prétextes ou des justifications et sans être gêné. En témoignent les nombreuses interviews accordées durant sa longue carrière et faites à ses proches et à ses amis. Ugo aimait la vie conviviale, la famille élargie, les dîners avec des amis. C'était le portrait de l'italien qui voulait profiter de la vie pour compenser les privations et les drames vécus pendant la deuxième Guerre Mondiale. C'était l'italien qui violait les règles pour affirmer ses opinions, son "moi" retrouvé. Avec son goût pour les blagues et son sens comique il a fait rire des générations entières mais il a aussi interprété des rôles ardus comme celui de Primo Spaggiari, dans "La Tragédie d'un homme ridicule" de Bernardo Bertolucci qui lui a valu la Palme d'Or à Cannes. Ce documentaire utilise à la fois du matériel puisé dans les archives des télévisions italiennes et étrangères, dans les films (150 comme acteur et 5 comme réalisateur) et dans les photos et les films inédits conservés par sa famille. C'est la première fois que la famille Tognazzi autorise l'utilisation de photos personnelles et de photos réalisées pendant le tournage des films. Sergio Cammariere a composé la bande originale et interprète une chanson inédite écrite par Gianmarco pour son père Ugo. Ugo Tognazzi Ugo Tognazzi débute à la télévision en 1954 en interprétant des sketches modernes où il immortalisait cette envie d'oser et d'enfreindre les règles de cette Italie qui se relevait de l'époque fasciste et de la 2ème Guerre Mondiale. Puis il tourne Il federale qui remporte un énorme succès et lui ouvre les portes du cinéma. Il rencontre Marco Ferreri et tourne avec lui cinq films de 1963 à 1973. C'est l'interprète parfait de l'évolution sociale: ses films scandalisent les bien-pensants (La Grande Bouffe).
Tognazzi en épousant Franca Bettoja, après Ricky et Thomas, devient père encore deux fois de Gianmarco et Maria Sole. Pendant les années 1970 Ugo est un acteur en vue: c'est le grand interprète des qualités humaines et italiennes apparemment contradictoires: l'innocence et l'indécence. En 1979 il tourne dans La Terrasse, Mes chers amis et en 1980 La Tragédie d'un homme ridicule de Bernardo Bertolucci. Puis c'est la Comédie- Française pour la mise en scène de Six personnages en quête d'auteur de Pirandello. Les dernières années de sa vie sont consacrées au théâtre. A quelques jours de la première au Théâtre Eliseo de Rome Ugo meurt subitement.

Io Sono Con Te, Je suis avec toi de Guido Chiesa, 103ʼ Produit par: Colorado Film, Magda Film et RAI Cinema Vente: RAI Trade

Synopsis Il y a 2000 ans, en Palestine, Marie, une jeune fille venant d'une famille de bergers est mariée à Joseph, veuf et père de deux enfants vivant dans le proche village de Nazareth. Après avoir quitté sa famille Marie qui a été élevée dans l'amour et le respect des enfants, note très vite les défauts du monde patriarcal dans lequel elle vit, à partir de sa belle-famille dominée par Mordechai, frère aîné de Joseph. L'attitude joyeuse mais ferme de cette jeune femme toujours prête à protéger les enfants, soulève l'indignation du chef de famille et de tous ceux qui croient que les enfants doivent être punis, châtiés et soumis à l'obéissance absolue. Cette histoire se déroule sur une terre dure, âpre, à la fois opprimée par les Romains et tyrannisée par le roi Hérode. Soulèvements et révoltes sont monnaie courante et les appels à la violence et à la revanche se propagent comme une maladie infectieuse. Marie accouche de son fils,Jésus et se voit contrainte à prendre des décisions qui la transformeront, malgré elle, en un personage scandaleux.

Commentaire de Guido Chiesa et Nicoletta Micheli Je suis avec toi est l'histoire d'une mère: Marie de Nazareth et du rapport qu'elle a avec son fils, soutenue par la présence discrète de Joseph, le patriarche, qui accepte de se tenir à l'écart, contrairement au rôle dominant de l'homme à cette époque. Ce film soulève le problème de la naissance et de l'éducation des enfants d'un point de vue strictement féminin. Cette histoire universelle qui relate les moments fondamentaux et les profondes espérances qui accompagnent la vie de chaque enfant captive aussi bien les croyants que les non-croyants.

Note du réalisateur Le film a été tourné en Tunisie entre les montagnes désertiques de Matmata et les collines verdoyantes de El Kef, entièrement parlé en arabe pour retrouver des similitudes avec la Palestine d'il y a 2000 ans. Nous avons pris des acteurs non professionnels sur place dont la jeune fille qui interprète le rôle de Marie. Pour interpréter les rôles "officiels", comme Hérode nous avons choisi des acteurs professionnels afin de souligner l'écart entre les humbles et les puissants.

La Scomparsa Di Patò, La Disparition De Pato de Rocco Mortelliti, 105' Produit par A 13 DICEMBRE/EMME cinematografica

Synopsis Vigata 1890, le Vendredi Saint. Sur la place de la ville on assiste au "Mortorio", c'est-à-dire à la représentation de la Passion de Jésus-Christ où le directeur de la Banque Trinacria, Antonio Patò, personnage très en vue et irréprochable, interprète le rôle de Judas. Le "clou" de cette représentation se situe au moment où Judas-Patò est pendu sous les huées des spectateurs et disparaît sous une trappe installée à cet effet. Mais à la fin de la représentation il semble bien que Patò ait véritablement disparu. Pas la moindre trace de ses vêtements ni de son costume dans la loge. Quelques jours plus tard on lit sur un mur de Vigata « Patò est-il mort ou bien se cache-t-il? » C'est ce que chacun voudrait savoir: les habitants, la femme de Patò Elisabetta et surtout le Sénateur Artidoro Pecoraro, sous-secrétaire d'État au Ministère de l'Intérieur ainsi qu'un oncle très haut placé du comptable disparu. Aussi bien le poste de police de Vigata en la personne d'Ernesto Bellavia que la station des carabi niers représentée par Paolo Giummaro sont alertés; il faut absolument éclaircir ce mystère. Concurrents au début, ils bloquent mutuellement les recherches mais à la fin deviendront amis et complices. Différentes hypothèses sont envisagées: y a-t-il eu des irrégularités dans la gestion de la banque? S'agit-il d'une perte de mémoire due à la chute dans la trappe? D'un complot de mafia? Enfin police et carabiniers découvrent la vérité mais il s'agit d'une vérité "brûlante". Les enquêtes, les interrogatoires et une série de flash-back créent un kaléidoscope de caractères, de moeurs et d'immoralité extrêmement frappants et nous présentent un tableau surprenant et inattendu de la Sicile et de l'Italie.

Il Padre e lo straniero, Le père et l'étranger de Ricky Tognazzi, 110ʼ Avec: Alessandro Gassman, Ksenya Rappoport, Amr Waked Produit par Ager 3 et RAI cinema Ventes à l'étranger: INTRAMOVIES

Synopsis Diego, (Alessandro Gassman) romain, employé au Ministère de la Justice a un fils handicapé et fait la connaissance de Walid (Amr Waked, acteur égyptien déjà vu dans Syriana) homme d'affaires syrien richissime lui aussi père d'un enfant gravement handicapé. Une amitié insolite naît entre ces deux hommes, unis dans la même douleur: ils commencent à se fréquenter entre bains turcs, shopping de luxe et une mystérieuse belle soeur qui s'appelle Zaira. Ils partent ensemble pour la Syrie sur un vol privé pour aller voir le terrain que Walid a acheté pour son fils. En rentrant de ce curieux voyage-éclair, la profonde souffrance qui empêchait à Diego et à sa femme (Ksenia Rappaport) de retrouver la passion d'autrefois, s'atténue peu à peu exactement quand Walid disparaît car soupçonné de terrorisme. Traqué par les services secrets dans une Rome suffocante et ambigue, Diego part à la recherche de Walid mais découvre une vérité aussi surprenante qu'émouvante.

LʼEstate Di Martin, L'été de Martin de Massimo Natale, 82ʼ Tiré du roman de Giancarlo De Cataldo qui a collaboré au scénario

Massimo Natale Massimo Natale débute dans la mise en scène au théatre en 2001 et a une activité intense ( 1 pièce par an) jusqu'en 2007 où il passe au cinéma, écrit et réalise un court métrage "Friends". En 2008 il réalise des spots publicitaires pour la Pitagora Finanziaria Spa. En 2009 il commence le tournage de "L'estate di Martino" avec Treat Williams, Luigi Ciardo, Matilde Maggio et Sivia Delfino. Le 4 novembre 2010 son film est présenté au Festival International du Film de Rome dans la section "Alice nella città" (seul film italien en compétition dans cette section) En 2010 retour au théatre avec "Ceux qui ont peur meurent tous les jours", pièce écrite par le magistrat sicilien Giuseppe Ayala sur la grande aventure du "Maxi-procès" contre la mafia et ses tristement célèbres victimes: Giovanni Falcone et Paolo Borsellino

Note du Réalisateur L'idée de transposer L'Estate di Martino du roman au cinéma est un défi stimulant et intéressant pour plusieurs raisons. La première est qu'il s'agit d'un scénario qui a obtenu le Prix Solinas 2007, récompense qui souligne la grande intuition de l'auteur dont les qualités ont été amplement reconnues. L'Estate di Martino est l'histoire de deux mondes, de deux personnages, de deux solitudes qui se rencontrent sur une plage ensoleillée des Pouilles à une époque particulière pour l'Italie: entre le 27 juin et le 2 aout 1980, c'est-à-dire entre les catastrophes d'Ustica et de Bologne. Il ne s'agit ni d'un casier judiciaire ni "d'intelligence service" mais c'est un récit qu'on lit dans les yeux, les sourires, les mots et les silences des deux protagonistes: un Américain et un garçon de 15 ans originaire des Pouilles unis par leur passion pour le surf. La deuxième raison est que ce n'est pas une "histoire" mais un "conte de fées" et, comme dans tous les contes de fées la réalité n'est jamais celle que nous captons. La troisième raison est qu'il y a un message extrêmement positif: le sport en tant que passion personnelle unit les êtres et peut surmonter tous les obstacles, en l'occurrence la clôture métallique surveillée par l'armée en est le symbole et le thème du sport donne lieu à des séquences impressionnantes. La quatrième raison est la particularité du lieu. Tout le film, sauf deux courts passages, se déroule sur la même plage. C'est un film où même les silences et surtout les silences ont leur poids et leur signification profonde. En arrière-plan, deux drames qui ont frappé notre pays et l'espoir que certains évènements n'appartiennent plus qu'au passé.

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview for Roger Corman documentary The Pope of Pop Cinema

With Roger Corman, Myriam Brough and Bertrand Tessier

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director

 

Interview Red Carpet King Richard Will SMITH

 

Filmfestivals.com dailies live coverage from

> Live from India 
> Live from LA
Beyond Borders
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian

> AFM
> Tallinn Black Nights 
> Red Sea International Film Festival

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin / EFM 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest 
Cannes / Marche du Film 

 

 

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

 

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About L Editeur

Chatelin Bruno
(M21 Entertainment)

M21 Entertainment édite les sites www.filmfestivals.com et www.fest21.com

Bruno Chatelin est sur facebook


paris

France



View my profile
Send me a message
gersbach.net