Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

 

Presenting the website

 

Editor


Established 1995 filmfestivals.com serves and documents relentless the festivals community, offering 92.000 articles of news, free blog profiles and functions to enable festival matchmaking with filmmakers.

THE NEWSLETTER REACHES 199 000 FILM PROFESSIONALS EACH WEEK   (december 2020) .

Share your news with us at press@filmfestivals.com to be featured.  SUBSCRIBE to the e-newsletter.  
FOLLOW ME ON THE SOCIAL NETWORKS:              

MEET YOUR EDITOR Bruno Chatelin - Check some of his interviews. Board Member of many filmfestivals and regular partner of a few key film events such as Cannes Market, AFM, Venice Production Bridge, Tallinn Industry and Festival...Check our recent partners.  

The news in French I English This content and related intellectual property cannot be reproduced without prior consent.


feed

Edgar Wright Invité d'honneur du festival

 f4825a5d-a520-acf7-cab4-606e2bbb78f3.png

Photo © Adrienne Pitts

Edgar Wright ou l'horreur de grandir

« Un film d’horreur doit avoir quelque chose qui vous dérange, il doit frapper au cœur de votre intimité pour fonctionner. »



C’était demain

Edgar Wright, notre invité d’honneur de cette édition 2022, n’est autre que le fils spirituel de John Landis, cinéaste hommagé en 2021. Parmi ses films de chevet, il y a bien sûr Les Blues Brothers et Le Loup-Garou de Londres. Ses films à l’énergie débordante et à l’humour 100% British tissent incontestablement des liens avec le cinéma horrifique d’hier et jouent avec l’espace-temps si cher à Nicholas Meyer, qui sera honoré à ses côtés cette année. Avec Edgar Wright, c’est l’art du métissage, de la transmission et le cinéma de demain que nous célébrons.

Nostalgique d’une jeunesse à jamais perdue, Edgar Wright manie le cinéma pour mieux retenir le temps, en un geste rythmique, frénétique, qui toujours frise l’horrifique. Matière première d’un cinéaste qui ne cesse d’explorer la question du devenir adulte avec une passion et une érudition musicale vertigineuse. Dialogues, décors, déplacements, narration, tout chez le trublion Wright est au diapason d’une mélomanie maniaque et d’une précision quasi-symphonique.

L’art de la composition et de l’hybridation

Si la plupart des films d'Edgar Wright campent avec tendresse des personnages de slackers issus de la classe moyenne des petites villes pavillonnaires, unis par l’amitié et l’alcool, nul hasard si le cinéaste s’est aventuré dans le domaine du fantastique avec ses films Shaun of the Dead - film de zombies, Scott Pilgrim - comédie fantastique unique en son genre, Le Dernier Pub avant la fin du monde - comédie alcoolisée de SF et Last Night in Soho - giallo en forme d’hymne d’amour au Swinging London. Car toutes ses œuvres interrogent avec autant d’humour que d’effroi le devenir adulte et l’étrangeté de la réalité. La peur de grandir, la nostalgie infinie pour la teenage culture, celle du rock, des vannes, de la vitesse, des jeux vidéo, des comics, de l’amitié sont autant d’éclats réfractés à l’infini dans chacun de ses films, ouvrant une brèche dans la réalité d’un art quasi abstrait, rythmé par une playlist infinie et couturée par un montage endiablé. Le cinéma d'Edgar Wright est un art de l’hybridation des genres, du jeu, des punchlines et des miroirs, teinté en permanence des motifs d’une comédie existentielle des horreurs et des erreurs.

La hantise du monde adulte

Chez Edgar Wright, l'horreur est là avant l’horreur : dans la réalité, dans le quotidien gris des banlieues pavillonnaires et des petits jardins, dans l’avenir comptable d’une jeunesse en quête de rêve. Le zombie est indiscernable puisqu’il a déjà l’apparence des salariés amorphes et abrutis par la routine, des maris encombrés d’obligations familiales ou des ivrognes en errance. La figure du zombie (Shaun of the Dead) ou du robot au sang bleu (Le Dernier Pub avant la fin du monde) est pour le réalisateur le miroir effroyable de l‘entrée dans l’âge adulte et du monde du travail, celui de la perte du rêve, de l’amitié, de la controverse et de la déconnade. Et le pub, le dernier refuge de la jeunesse et du temps à jamais perdu, phare dans une réalité vérolée où l’indiscernable fait loi.

La traversée du miroir

Avec Last night in Soho et sa ville fantasmée, Edgar Wright pousse encore plus loin le vertige de la nostalgie d’un monde perdu, celui des années 60, et manie l’art de l’espace-temps cinématographique où réalité et horreur sont les reflets d’un même miroir. Sous influence d'Hitchcock, Argento ou Powell, le réalisateur impose son talent de maître du genre dans un amour immodéré du cinéma. Nous sommes heureux de l’honorer cette année à travers une rétrospective de ses films et une Rencontre avec le public.

 

 

 

6ddcdbc2-d4de-44b0-a606-2f5c5a66d755.png

 

 

 

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director 

 

Interview with the Parasite director

Brad Pitt and Leonard Maltin Interviewed

Filmfestivals.com dailies live coverage from

> Live from India 
Rajasthan International Film Festival 
Dhaka International Film Festival
> IFFI Goa 
> Live from LA

Beyond Borders
> Lost World Film Festival
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian
> BFI London

> Film Festival Days
> AFM
> Tallinn Black Nights 
> Red Sea International Film Festival

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest 
Cannes / Marche du film online

 

 

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

A question for Jennifer Aniston from Richard Hobert winner at SBIFF 2020 :

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About Editor

Chatelin Bruno
(Filmfestivals.com)

The Editor's blog

Bruno Chatelin Interviewed

Be sure to update your festival listing and feed your profile to enjoy the promotion to our network and audience of 350.000.     

Follow me on Facebook
Follow me on Twitter
Follow me on Instagram
Follow me on Youtube

  


paris

France



View my profile
Send me a message

User links

gersbach.net