Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | A world wide coverage

Enjoy here the best of both worlds: Portal with Film & Fest News and Social network for the festival community.  

Since 1995 we connect films to festivals and document the world of festivals worldwide.
We offer the most comprehensive festival directory of 6 000 festivals, browse festival blogs, film blogs...and promote yourself.

The interface | UI will soon be changed.

Connexion utilisateur

AwardsWatch



All the Buzz on Film Festival Awards, Celebrity Tributes and the Film Awards Season.

English I en Français I Oscar


feed

Palmarès Cinemed 2017

PublicOuverture17250.jpgPalmaresAntigone250.jpgRencontresJeuneGardeAlgerie250.jpg

" La Méditerranée, c’est une vision du monde, une façon d’être au monde, de se sentir concerné par ce qui arrive à la famille, aux voisins. Ce n’est pas seulement la vie qui déborde, les rires et les larmes, l’huile d’olive et le vin, le soleil entêté et la mer apparemment calme, c’est aussi un endroit de résistance et du contemporain. "

C’est ainsi qu’ Aure Atika, présidente du jury de l’Antigone d’or 2017, a joliment défini lors de la soirée de palmarès, ce qui fait l’essence du festival Cinemed de Montpellier : la Méditerranée. Cette cérémonie a vu triompher le film italien Manuel de Dario Albertini avec la révélation Andrea Lattanzi. Manuel, du nom de son héros tout droit sorti de l’orphelinat et qui doit, (trop) rapidement devenir adulte pour sauver sa mère de la prison, a fait chavirer le cœur des festivaliers et sortira sur les écrans le 14 février prochain.

On ne pouvait rêver plus belle ouverture du 39e Cinemed avec la première européenne du nouveau film de Nabil Ayouch, Razzia, une œuvre ample et forte sur le Maroc avec cinq histoires entrelacées. Le film longuement applaudi a emporté l’adhésion des 1 600 spectateurs présents. Et c’était parti pour 8 jours de projections !

La programmation sur la jeune garde du cinéma algérien en présence des réalisateurs, producteurs, comédiens a été un des temps forts de cette 39e édition. Le bouillonnement ressenti depuis quelques années prend de l’ampleur et promet un bel avenir au cinéma algérien que nous ne manquerons pas de suivre.
Merzak Allouache était également présent au festival, lui qui a ouvert la voie en 1976 avec Omar Gatlato, et qui est reconnu par la jeune génération comme le patron, un guide et un compagnon de route puisqu’il continue à tourner en Algérie.
Une intégrale de la précieuse réalisatrice Dominique Cabrera, née en Algérie, a été proposée aux festivaliers. Il nous tenait à cœur de mettre en lumière ce cinéma tout à tour humain, social, vibrant, intime.
Cette édition a été marquée par le retour d’ Éric Toledano et Olivier Nakache venus pour la première fois au Cinemed en 1999 avec leur court métrage Les Petits Souliers ! Alors qu’ils ont réalisé un carton planétaire avec Intouchables et que Le Sens de la fête brille encore à l’affiche, ils nous ont fait l’amitié de revenir car " ils n’ont pas oublié ceux qui les ont regardés alors qu’ils n’étaient rien ". La classe !
La fidélité et l’amitié sont deux mots qui définissent bien les relations que le festival peut nouer avec les artistes. C’était le cas avec Manuel Pradal à qui le festival a rendu hommage lors d’une séance émouvante.
L’Espagne et l’Italie étaient également bien représentées avec les rétrospectives Fernando Trueba et Alberto Lattuada, il y avait là de jolies pépites à découvrir.
Le dynamisme de la production en région Occitanie a particulièrement brillé au cours de cette édition avec la présentation en avant-première de Soulages, du Semeur et de Tout nous sépare ; la sélection en compétition longs métrages de Luna sans oublier la sélection de 8 documentaires et courts métrages dans la section Regards d’Occitanie.

Nous nous réjouissons que Cinemed soit une manifestation populaire au sens le plus noble du terme. C’est avec une joie intacte et un émerveillement renouvelé que nous voyons chaque année les festivaliers investir le Corum et le centre Rabelais et s’emparer avec curiosité de la programmation. La belle réputation dont jouit le festival dans le bassin méditerranéen et au-delà, est due pour une part non négligeable à son public présent en nombre et hautement cinéphile.
Cinemed a enregistré cette année 65 000 entrées en réunissant les entrées réalisées lors des séances hors les murs organisées en bonne camaraderie avec les cinémas de la ville : Diagonal, Utopia, Nestor-Burma et Gaumont Comédie.
Le site du festival, qui va prochainement être en travaux, a été visité plus de 20 000 fois pendant le festival. Les réseaux sociaux se sont affolés en temps réel pour rendre compte de ce qu’il se passait à la minute pendant le festival.

Près de 300 lycéens venus de toute la France ont participé au stage pédagogique consacré à Charlie Chaplin pour préparer leur baccalauréat et s’immerger dans la programmation du festival.

Le 39e Cinemed a également reçu 303 invités officiels, 188 professionnels et 94 journalistes.
En plus des 210 films programmés, le festival a proposé un ciné-concert en partenariat avec l’Orchestre national de Montpellier Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, deux expositions, des master class et rencontres passionnantes en public avec nos invités en accès libre, un concert de Tiwiza et un set de DJ Olam gratuits au Rockstore ; une lecture de scénario, un déjeuner algérien et des afters à la Panacée ; le Coco Fanfare Club tout droit sorti du film Luna...

12 prix ont été décernés pour les compétitions longs métrages, courts métrages et documentaires pour une valeur totale de plus de 60 000 € en numéraire et services lors de la cérémonie de palmarès qui s’est déroulée à l’Opéra Berlioz et orchestrée avec élégance par Pierre Zéni.

Dans le cadre des Cinemed Meetings, les journées professionnelles du festival, les sessions Bourse d’aide au développement des 24 et 25 octobre présidées par Georges Goldenstern ont accueilli 15 projets de films : 2 bourses et 2 résidences d’écritures ont été décernées.
2 autres résidences ont été également attribuées à des projets de " Du court au long ", dispositif qui permet depuis deux ans aux réalisateurs en compétition courts métrages de l’année de présenter leurs projets de longs métrages de fiction.
De plus, 161 rendez-vous professionnels ont été organisés avec les porteurs de projets de la Bourse d’aide, de Du court au long, et pour la première fois avec les auteurs des projets ayant bénéficié du soutien de la Région Occitanie. Le nombre croissant de ces rendez-vous révèle l’intérêt des professionnels pour les projets présentés à Montpellier.

Un grand merci à tous nos invités, à nos mécènes et partenaires, aux professionnels et journalistes, aux 130 bénévoles et au public qui ont fait le succès de cette 39e édition.


 

Rendez-vous du 19 au 27 octobre 2018 à Montpellier pour fêter ensemble la 40e édition du Cinemed !

PALMARÈS CINEMED 2017

 

LONGS MÉTRAGES

 

>Antigone d’or de Montpellier Méditerranée Métropole

Dotation de 15 000 € par Montpellier Méditerranée Métropole

 

Présidente du jury Aure Atika (comédienne, réalisatrice)

Membres du jury : Anne-Dominique Toussaint (productrice, Les Films des tournelles), Swann Arlaud (comédien), Tahar Ben Jelloun(écrivain), Thierry de Perretti (réalisateur)

 

Manuel de Dario Albertini (Italie, 2017)

 

Mention à Les Bienheureux de Sofia Djama (France/Belgique/Qatar, 2017)

 

>Prix de la critique BNP Paribas

Dotation de 2 000 € au réalisateur par BNP Paribas

 

Jury : Néamat Allah Hussein (Akher Saa, Égypte), Charlotte Lipinska (France Inter, Le Masque et la plume), Xavier Leherpeur (France Inter/I télé), Alain Masson (Positif)

 

Manuel de Dario Albertini (Italie, 2017)

 

>Prix du public Midi Libre

Dotation de 4000 € à la réalisatrice

Jury : public du festival

 

Dede de Mariam Khatchvani (Géorgie/Qatar/Irlande/Pays-Bas/Irlande)

 

>Prix Nova

Dotation en une campagne de spots en national pour la sortie du film lauréat

Jury : auditeurs Nova

 

Manuel de Dario Albertini (Italie, 2017)

 

> Prix étudiant de la première œuvre

Dotation de 1500 € par le Centre Culturel Universitaire et le Crous

Jury : 6 étudiants des différentes universités de Montpellier

 

Les Bienheureux de Sofia Djama (France/Belgique/Qatar, 2017)

 

>Prix jeune public des activités sociales de l’énergie

Dotation consistant en une présentation du film primé (10 projections) dans les centres de vacances du CCAS

Jury : jeunes représentant le CMCAS Languedoc

 

Wajib d’Annemarie Jacir (Palestine, 2017)

 

>Prix Jam de la meilleure musique

Dotation de 1200 € au compositeur

Jury : Isabelle Mennessier (flûtiste, Orchestre national de Montpellier Occitanie/Pyrénées-Méditerranée), Gérard Pansanel (musicien, compositeur), Jean-François Fontana (président du JAM)

 

décerné à

Habib Shehadeh Hanna pour la musique du film Holy Air de Shady Srour (Israël, 2016)

  

 

COURTS MÉTRAGES

 

>Grand prix du court métrage Montpellier Méditerranée Métropole

Dotation de 4000 € au réalisateur par Montpellier Méditerranée Métropole et de 1000 € en prestations de post-production par Force de l'Image Production

 

Jury : Anissa Daoud (productrice, scénariste, actrice), Bénédicte Galup (réalisatrice), Sophia Giorgiadou (programmatrice festival de Drama), Fabrice Benchaouche (réalisateur), Christophe Chauville (Bref, Agence du court métrage)

 

Vilaine fille d’Ayce Kartal (France/Turquie, 2016)

 

Mentions ex-aequo à Je suis un Juif d’Aharon Shem Tov et Niv Hachlili (Israël, 2016) et à Retour à Genoa City de Benoît Grimalt (France, 2017)

 

 

>Prix du public Midi Libre-Titra Film

Dotation de 1 000 € au réalisateur par Midi Libre et 500 € en prestation DCP par Titra Film

Jury : le public du Cinemed

 

Retour à Genoa City de Benoît Grimalt (France, 2017)

 

 

>Prix jeune public Ville de Montpellier

Dotation de 2 000 € par la Ville de Montpellier

Jury : groupe de lycéens

 

MAD de Sophie Tavert (France, 2016)

 

>Prix Canal +

Achat des films primés pour diffusion sur Canal+

Jury : l’équipe des " Programmes Courts & Créations " de Canal+.

 

Quinze de Sameh Morsy (Égypte, 2017)

 

 

DOCUMENTAIRES

 

> Prix Ulysse CCAS-Montpellier Méditerranée Métropole

Dotation 3 000 € au réalisateur par la CCAS et la médiathèque centrale Federico Fellini de Montpellier Méditerranée Métropole

 

Jury : Anna Roussillon (réalisatrice), Amina Haddad (productrice, scénariste), Romain Le Vern (journaliste)

 

Off Frame ou la Révolution jusqu’à la victoire de Mohanad Yaqubi (Palestine/France/Qatar/Liban, 2016)

 

Mention à House in the Fields de Tala Hadid (Maroc/Qatar, 2017)

 

 

BOURSE D'AIDE AU DÉVELOPPEMENT
 

> Une bourse de 8 000 euros

dotée par le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée

et une dotation de 5000 euros sous forme de prestations de post production image à valoir dans le cadre d’une post production complète doté par Anaphi Studio

au projet

La Dernière reine écrit par Damien Ounouri et Adila Bendimerad, réalisé par Damien Ounouri

 

> Une bourse de 4 000 euros

dotée par la Région Occitanie - Pyrénées/Méditerranée et 5 000 euros en prestations de services dans le cadre de la post-production complète du projet dotées par French Kiss.

au projet Où ai-je laissé mon visage ? de Ramzi Maqdisi, réalisateur et Iyas Jubeh, producteur

 

> Une résidence d’écriture offerte par le Centre des Écritures Cinématographiques Le Moulin d’Andé et 2 500 euros en prestations de services dans le cadre de la post-production son dotées par Titra Film

au projet Même les ânes ont des remords de Shirin Abu Shaqrai, réalisatrice et Myriam Sassine, productrice

 

> Une résidence d’écriture offerte par le Mediterranean Film Institute d’Athènes - Grèce au projet

Où ai-je laissé mon visage ? de Ramzi Maqdisi, réalisateur et Iyas Jubeh, producteur

 

 DU COURT AU LONG 2017

 

Deux résidences avec suivi personnalisé

au Centre des Écritures Cinématographiques le Moulin d’Andé,

financées grâce au soutien de la SACD

aux projets  

Avant le désert de Sophie Tavert 

et

à Under the seventh sky there is always a man sleeping de Sameh Morsy

gersbach.net